Google ? et Bing !

Depuis le 1er juin dernier, Microsoft a mis en ligne son nouveau moteur de recherche : Bing.com. Censé concurencer le géant mondial de la recherche sur internet, Google, le moteur a connu des débuts fulgurants avec 16,28% de part de marché le 4 juin, dépassant même Yahoo! et ses 10,22%. Score bien vite retombé, mais avec une campagne publicitaire dotée d’un budget compris entre 80 et 100 millions de dollars, on peut sérieusement se demander si cet état fait risque de perdurer longtemps ou si bing peut sérieusement prendre des parts de marché à Google ?

Afin d’essayer de répondre le plus objectivement possible à cette question,  je vous propose un petit comparatif des deux moteurs de recherche : Google et Bing.

La meilleur façon selon moi de savoir si un moteur de recherche est réellement performant est de savoir s’il est capable de trouver une information, notamment lorsqu’elle est bien cachée…  J’ai donc ouvert deux onglets sur mon navigateur favori (à savoir Opera) : un sur bing.com et l’autre sur google.com.

Capture-Bing - Opera

Avant toutes choses, on peut déjà constater que si les pages d’acceuil sont toutes deux très sobres, celle de bing est toutefois bien plus jolie. Toutefois ceci reste un détail futile, la plupart des gens effectuant leurs recherches depuis le champ « recherche » de leur navigateur.

Commençons donc facile, avec une petite recherche destinée à connaitre la taille de la tour Eiffel. Je saisis donc « hauteur tour eiffel » dans les deux moteurs de recherche et j’attend le résultat…

Capture-hauteur tour eiffel - Bing - Opera Capture-hauteur tour eiffel - Recherche Google - Opera

Sur ce premier résultat test, plusieurs tendances se dessinent déjà :

  1. Les deux moteurs de recherche indiquent le réponse escomptée en premier résultat. A savoir, une phrase extraire d’un site web donnant la hauteur de la tour eiffel :
    « Hauteur: 324 m (hauteur avec antenne) » pour Bing,
    « D’une hauteur de 312,3 mètres à l’origine, prolongée par la suite de nombreuses antennes culminant à 324 mètres » pour Google.
    1 point partout
  2. Toutefois la source de l’information diffère : là où Google semble choisir la facilité en donnant wikipedia en référance pour le premier résultat, Bing donne lui le site officiel de la tour eiffel, qui est donc une source d’information potentiellement plus fiable que wikipedia.
    1 point pour Bing
  3. Intéressons nous maintenant aux 10 premiers résultats retournés par les moteurs, soit la première page, sachant que la majorité des internautes ne vont pas au delà lors de leurs recherches.
    – Sur Google, sur les 10 premiers résultats, 6 correspondent précisément à la recherche, 1 est un résultat fabriqué par google qui correspond à moitié à la recherche et les 3 derniers n’ont pas de relation directe avec le problème, ce qui fait donc une pertinance d’environ 6,5/10.
    – Sur Bing, sur les 10 premiers résultats, 5 correspondent précisément à la recherche, 3 nécessitent de visiter le site pour obtenir la réponse (non comprise dans l’extrait) et les 2 derniers n’ont pas de relation directe avec le problème, ce qui donne une pertinance d’environ 6,5/10.
    1 point partout

Corsons maintenant le problème avec une recherche plus complexe. Imaginons un utilisateur confronté un bug dans un logiciel qu’il utilise couramment. Pour cet exemple, j’utilise l‘IDE eclipse. Un message d’erreur s’affiche :

Capture-Software Updates

Nous allons donc tenter de trouver comment résoudre cette erreur en saisissant le message affiché dans les deux moteurs de recherche :

Capture-Cannot launch the Update UI. This installation has not been configured properly for Software Updates. - Bing - Opera Capture-Cannot launch the Update UI. This installation has not been configured properly for Software Updates. - Recherche Google - Opera

Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que la recherche a été effectuée sans guillements afin de rendre compte de la capacité des moteurs à choisir des résultats pertinants.  Là encore plusieurs remarques sont possibles :

  1. Dans les deux moteurs, le premier résultat correspond bien à la recherche, toutefois Bing renvoie vers un forum quelconque et Google vers le site officiel d’Eclipse. Le sujet du forum sur lequel nous renvoie Bing n’a reçu aucune réponse alors que’une réponse a été faite à la question de l’utilisateur du site d’Eclipse sur lequel Google nous a renvoyé. Le problème du choix de la source, qui pouvait s’apparenter à de la facilité dans la recherche sur la tour Eiffel devient ici, sur un sujet plus technique, un avantage pour Google dont le premier résultat est du coup plus pertinant.
    1 point pour Google
  2. Au niveau de 10 premiers résultats, Google obtient une pertinance de 10/10 puisque toutes ses réponses sont en corrélation avec la recherche. Même chose pour Bing qui obtient 10/10.
    1 point partout
  3. Intéressons-nous maintenant à la langue des résultats fournis. En effet, le message d’erreur recherché est en anglais alors que les moteurs de recherche sont paramétrés sur « France – Français ». Au niveau de Google, sur les 10 premières réponses, 8/10 sont en anglais, et 2/10 en français. Du coté de Bing,  9/10 sont en anglais et 1/10 est en… chinois ?! (n’étant pas linguiste, je n’en jurerais pas, il s’agit tout du moins d’une langue asiatique…). Pour le coup Bing est assez décevant, tout le monde n’étant pas forcément à l’aise avec la langue de Shakespeare, il aurait été apréciable d’obtenir des résultats en français.
    1 point pour Google

Restons dans la recherche de pointe et regardons les résultats pour le mot clé « 595flf » qui est une petite association de jeux en réseau dont je fait partie :

Capture-595flf - Bing - Opera Capture-595flf - Recherche Google - Opera

Plusieurs constatations :

  1. Google renvoie le site officiel de l’association en premier résultat alors que Bing favorise le profil de l’association sur l’annuaire  des rencontres de jeux en réseaux « Actu-lan ».  Pour le coup, c’est Bing qui choisis la solution de facilité alors que Google renvoie un résultat bien plus ciblé et pertinant.
    1 point pout Google
  2. Au niveau de la pertinance des 10 permiers résultats, Bing obtiens 9/10, exactement comme Google
    1 point partout
  3. Au niveau de la langue, Bing renvoie 8/10 en français et 2/10 en anglais. Google par contre, renvoie 7/10 en français, 1/10 en anglais et 2/10 en… japonais !? (Pourquoi pas, me direz-vous mais pas franchement pertinant).
    1 point pour Bing

Terminons ce petit test par une recherche d’images. Blasé de ne pas avoir pu prendre en photo la poupée gonflable d’AC/DC lors du concert du 12 juin dernier, je souhaite trouver une photo de celle-ci sur internet :

Capture-poupée gonflable AC-DC - Bing Images - Opera Capture-poupée gonflable AC-DC - Google Recherche d'images - Opera

Ici, la différence de résultats est clairement flagrante :  Bing ne trouve que 18 résultats dont pas un ne montre la fameuse poupée gonflable recherchée. Pire encore, certaines images trouvées n’ont aucun rapport ni avec AC/DC, ni avec une poupée gonflable… Enfin, comble du comble, les fonctions javascript activés au survol des résultats buggent quelque peu sous Opera et aucun texte relatif au contexte de l’image n’est visible en aperçu.

Face à lui, Google trouve quelquels 270 images. La deuxième dans l’ordre d’affichage correpond bien à la poupée gonflable recherchée  et aucun problème de javascript n’est à signaler… Bref, Bing est complétement à la masse en ce qui concerne la recherche d’images.
1 point pour Google

Conclusion

Faisons les comptes :
– 8 points pour Google
– 6 points pour Bing

Ce test ne prétend certainement pas être exhaustif mais au moins donner une idée de quelques forces et faiblesses de Bing. En l’occurance, si Bing se défend très bien au niveau des recherches les plus communes, Google garde l’avantage d’être plus pertinant sur les recherches plus techniques ou très spécifiques.

Au niveau de la recherche d’images, si les deux moteurs se valent pour les recherches communes (telles que « arbre » ou « chien »), avec toutefois des problèmes techniques génants sur Bing, Google conserve également un avantage indéniable sur les recherches spécifiques.

En bref, je dirais que Bing ne risque pas pour le moment de faire de l’ombre à Google car il ne se pose en véritable concurant de celui-ci que sur les recherches les plus élémentaires, ce qui ne le met pas en avant car la véritable force de Google reste sa capacité à dénicher des informations bien cachées difficiles à trouver, ce que Bing s’avère presque incapable de faire de manière efficasse. Reste que Bing est très jeune puisqu’il a moins d’un mois d’existance et qu’il est encore en version beta, toutefois s’il ne corrige pas rapidement ses défauts, il risque très probablement de connaître le même sort que son prédécesseur (Live.com)…

4 réponses à to “Google ? et Bing !”

  • Vladius says:

    Jolie comparatif M. Bond.
    Mais Q a oublie de vous specifier l’ongler video de bing aui permet non seulement de rechercher une video en prenant en compte les differents sites tels youtube vimeo etc; mais egalement de pouvoir observer une preview de la video uniquement en passant la sourie sur l’image lors de la recherche.
    Ca merite un petit + pour Bing quand meme tu ne crois pas ?

  • bond says:

    Merci, toutefois comme précisé dans l’article : « Ce test ne prétend certainement pas être exhaustif », et je n’utilise personellement jamais les fonctions de recherche vidéo ni de Google, ni de Bing ni d’aucun autre moteur de recherche, il ne m’est donc tout simplement pas venu à l’esprit l’idée de tester cette fonctionalité lors de mon comparatif.

    Quand à savoir si Bing mérite un petit + pour ses capacités de recherche vidéo, je n’irais pas jusque là car après quelques tests il m’a semblé que, comme pour le web et les images, Bing n’est pertinant que sur les recherches les plus communes : essaye de rechercher « doom the remake » dans Google et dans Bing… Google sort en premier résultat la fameuse vidéo que tu connais bien, Bing ne la sort pas du tout ! Et pour te prouver que ce n’est pas juste de la chance, essaye aussi avec Yahoo! (arrive en 1er résultat), exalead (arrive en 2ème résultat) ou lycos (9ème résultat).

    A ce propos, lycos video propose une fonctionalité interessante puisqu’il affiche automatiquement une preview des premières secondes des videos en boucle sans qu’on passe sans souris dessus 😉

    Mais wait and see (au risque de me répéter 🙂 ) car vue la volonté de Microsoft de détrôner Google, il y a fort à parier que ces défauts de jeunesse soit rapidement corrigés.

  • Mireille says:

    En somme BING est très « bêta » !!

  • Johng1 says:

    It is really a nice and helpful piece of info. Im glad that you shared this helpful information with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing. aecaebdaffkd

Laisser un commentaire

Rechercher
Catégories
Récemment écouté
One Finger and a Fist
Drowning Pool
Il y a 19 heures
Sinner
Drowning Pool
Il y a 19 heures
Tear Away
Drowning Pool
Il y a 19 heures
Bodies
Drowning Pool
Il y a 19 heures
If I Was Your Vampire
Marilyn Manson
Eat Me, Drink Me
Il y a 1 jour